04 50 95 38 14 info@geos-ic.com
Sylvie Bretelle – Directeur scientifique et technique – Expert en géotechnique

Sylvie Bretelle – Directeur scientifique et technique – Expert en géotechnique

GEOS est heureux d’annoncer l’arrivée de son nouveau directeur scientifique, Sylvie Bretelle. Basée à Paris, elle mettra son enthousiasme, sa riche expérience et son expertise Géotechnique au service de vos projets.

Sylvie Bretelle a acquis des compétences reconnues en géotechnique auprès de grands bureaux d’études spécialisés, successivement chez Terrasol, Saipem, Cathie Associates, avant d’occuper, pendant 7 ans, un poste d’Ingénieur Principal chez GHD en Australie. Au cours de ces 30 années, Sylvie a encadré des équipes pluriculturelles, sur des études géotechniques complexes, généralement intégrées dans de grands projets d’infrastructure.

Elle est membre du Comité Français de Mécanique des Sols (CFMS) et représentante française auprès de l’ISSMGE (International Society for Soil Mechanics and Geotechnical Engineering) : TC2019 (Géotechnique offshore), et du TC211 (Amélioration des sols).

Creusement des deux galeries du projet MIGA

Creusement des deux galeries du projet MIGA

Le creusement des deux galeries du projet MIGA au Laboratoire Souterrain à Bas Bruit (LSBB) a débuté en janvier 2019. Longues chacune de 150 m, ces galeries de section 10 m² se situent entre 270 et 370 m de profondeur. GEOS et Ingerop assurent la maitrise d’œuvre complète de ce projet, notamment le suivi de l’exécution sur site (mission géotechnique G4). Geos assure le levé des fronts de taille et la vérification de la cohérence du modèle géologique (karsts, failles, zones fracturées, etc…).

Le LSBB (CNRS/Université de Nice/Université d’Avignon) est situé dans une ancienne installation militaire du plateau d’Albion (84) qui abritait un des postes de commandement et de lancement des missiles nucléaires de la force de dissuasion nucléaire française. Il se compose d’un ensemble d’espaces et de galeries allant jusqu’à 518 m de profondeur, dans des calcaires karstiques au sein de la zone non saturée du bassin versant de Fontaine de Vaucluse. Ce site à l’écart des perturbations extérieures permet d’opérer un appareillage scientifique des plus pointus.

Le projet MIGA s’attachera au suivi de l’évolution du champ gravitationnel et à la détection des ondes gravitationnelles. Ce projet est financé par l’ANR, le FEDER, la Région Sud et le Conseil Départemental 04.

formation GEOSTAB et GEOMUR 27 et 28 mars 2019

formation GEOSTAB et GEOMUR 27 et 28 mars 2019

 

GEOS vous propose une formation de deux jours pour l’utilisation de ses logiciels géotechniques GEOSTAB et GEOMUR. Ils permettent, pour le premier, d’effectuer des calculs de stabilité (pentes naturelles, déblais, remblais, sols renforcés, parois clouées ou tirantées) et pour le second, le dimensionnement des murs de soutènement. L’ensemble des calculs est réalisé conformément aux Eurocodes.

Rendez-vous les 27 et 28 mars 2019 à Lyon (Tour Part-Dieu).

Le formulaire pour l’inscription est à télécharger au lien suivant : bulletin d’inscription  

Retrouvez plus d’information sur les logiciels développés par GEOS sur notre site internet : logiciels GEOS

 

Présentation de Martin CAHN à la journée technique du CFMR/CFMS/CFGI.

Présentation de Martin CAHN à la journée technique du CFMR/CFMS/CFGI.

A l’occasion de la séance technique du CFGI/CFMR/CFMS du 7 février dernier sur le thème « Grands Projets d’infrastructure en région parisienne : G.P.E. et autres », Martin Cahn, a présenté les travaux menés par les équipes de GEOS concernant la caractérisation des paramètres mécaniques de la Craie campanienne en vallée de Seine selon les états d’altération. Les nombreux essais in situ et les expérimentations conduites dans puits d’essais de Boulogne fournissent une large base de connaissances qui, confrontée aux données historiques et à l’expérience Anglaise, permettent un une fiabilisation et une optimisation des paramètres mécaniques de la conception des ouvrages du tronçon T3a de la ligne 15 sud du Grand Paris Express.

Dans un premier temps, les principes de distinction de trois faciès d’altération (craie pâteuse, craie altérée, craie saine) établis en phase étude de Projet ont été énoncés. Cette approche « française » exploitant à la fois les paramètres de forage et les résultats des essais pressiométriques a été ensuite comparée à la classification anglaise du CIRIA (C574). Enfin, Martin a présenté les analyses à rebours par éléments finis (modèle HSM) sur les essais à la plaque et sur les essais pressiométriques menées sur le puits d’essai de Boulogne Billancourt qui ont permis le recalage des paramètres de résistance et de déformation de la craie.

Ingerop et GEOS assurent la mission de maîtrise d’œuvre de la partie Ouest du tronçon T3a de la ligne 15 Sud du Grand Paris Express.

Retrouvez le programme de cette journée technique dédiée aux Grands Projets d’infrastructures en région parisienne sur le site internet du CFGI au lien suivant : Programme journée

Visite du chantier de la RN19

Visite du chantier de la RN19

Dans le cadre de la formation continue, les personnels de GEOS IDF ont été accueillis par l’équipe de Maîtrise d’œuvre travaux d’Ingerop sur le chantier de déviation de la RN19, à Boissy-Saint-Léger (94).

M. Lefloch, Directeur de travaux disposant de plus de 30 ans d’expérience, a présenté le projet, décomposé en trois marchés, dont deux tronçons en tranchée (ouverte pour l’un, couverte pour l’autre) à l’abri de parois moulées tirantées, et un dernier en déblai, à l’abri d’un mur en terre armée.

Soizic Kerfontain, ingénieure de GEOS ayant auparavant acquis 10 ans d’expérience dans le groupe Terre Armée, en a profité pour présenter le fonctionnement et la mise en œuvre de soutènements en remblais renforcés avec des armatures géosynthétiques.

L’opération consiste à dévier la RN19 qui traverse actuellement le centre-ville de Boissy-Saint-Léger, en aménageant le nouvel itinéraire en 2×2 voies (3 voies localement) sur un linéaire de plus de 3 km. Ces modifications nécessitent également la création de deux échangeurs et d’un passage supérieur.

GEOS assure actuellement la mission géotechnique G4 pour les marchés 2 et 3.

Départ à la retraite de Marc Favre

Départ à la retraite de Marc Favre

A l’occasion de la cérémonie de départ en retraite de Marc Favre, Expert en géotechnique et Directeur de GEOS Archamps, Madame Virginie Duby-Muller, députée de la Haute Savoie, les membres du CODIR d’INGEROP, nos clients et nos amis se sont rassemblés à Archamps.

Plus de 35 ans au sein de GEOS ont permis à Marc de collectionner d’impressionnants records : les études de centaines de km de tunnels et d’ouvrages linéaires, la rédaction de plus de 30 publications scientifiques…  Son expertise et celle de GEOS l’ont également conduit à intervenir sur des barrages, des soutènements de grande hauteur, des glissements de terrains, des grands terrassements et des expertises de toutes natures. Tout ce qui fait la diversité et la richesse de notre métier !

Grâce à son activité scientifique, GEOS a développé une suite de logiciels dédiés à la Géotechnique, conformes aux dernières normes européennes :

  • GEOSTAB : stabilité de talus, clouage des sols
  • GEOFOND : fondations, tassements de remblais
  • GEOMUR : murs de soutènement
  • GEOTUNNEL : convergence/confinement des terrains, extrusion de front
  • GEODEPL : suivi et projection de la consolidation des sols compressibles

Patrick Garcin remplace Marc Favre à la tête de l’implantation alpine de GEOS à Archamps.